Des murs de béton sur l'île Seguin,  les habitants n'en veulent plus.... l'ile paysagée est un site voué à limiter les impacts du changement climatique.

La pointe aval déjà sacrifiée. Le mur de béton  de la Seine musicale novembre 2017 sous un angle jamais photographié.....et pour cause.

et à participer à la lutte contre les îlots de chaleur :

Pourquoi subrepticement l’Ile verte se transforme en grises tranches de béton ?

 

De 2015 à  2017, le département des Hauts de Seine a édifié la Seine Musicale sur la pointe aval de l’ile Seguin après avoir acquis environ deux hectares de terrain, pour un euro symbolique, à La ville de Boulogne-Billancourt.

 

Au dernier trimestre de l’année 2016, la municipalité de Boulogne-Billancourt a souhaité lancer une procédure de conciliation avec les associations et les riverains de l’Ile Seguin dont ceux groupés au sein du « collectif vue sur l’Ile Seguin »

 

Cependant au cours de la même période, la municipalité de Boulogne-Billancourt a continué à avancer ses projets urbanistiques toujours au mépris du droit et de l’environnement en accordant deux  permis de construire portant sur 35 000 m2 (un hôtel, un multiplex de cinéma, une galerie d’art) sur la pointe amont de l’Ile Seguin (lots S17 et S18)débitant subrepticement l’Ile verte en grises tranches de béton

 

L'avenir du reste de l'île...un écrin de verdure

Une cité musicale dans un écrin de verdure, n'hésitez pas à lire notre pétition

L'ile Seguin : le jardin de Michel Desvignes 2013 - vue sur les coteaux de Sèvres et Saint-Cloud - Les couchers du soleil y sont inoubliables...