Communiqué de presse - Octobre 2020 - Semaine européenne du développement durable

L’Amazonie commence à Paris ! Alerte rouge sur l’Ile verte – l’Ile Seguin – menacée d’un acte de vandalisme environnemental irrémédiable ! Un grand projet présidentiel peut la sauver !

Au creux de l’été, trois enquêtes publiques sur le plus beau méandre de la Seine autour de l’Ile Seguin ont permis d’écouter mais non d’entendre les voix multiples, aux arguments forts et convergents, qui se sont élevées pour demander au préfet des Hauts-de-Seine de sauver l’Ile Seguin en refusant d’accorder l’autorisation environnementale à la bétonisation irrémédiable de ce site d’intérêt régional.

A l’heure où les catastrophes environnementales se multiplient, la sauvegarde de l’îlot de fraicheur permanent constitué par la Seine et l’Ile Seguin n’est pas un luxe mais un impératif.

Le respect de ce site unique devrait même servir d’exemple pour préserver toutes les îles de la Seine et de ses affluents (l’Ile des impressionnistes à Chatou, l’Ile des Loups sur la Marne…), de leur source à son embouchure.

La lutte contre les retombées alarmantes des changements climatiques (dont le réchauffement et ses vagues de canicule mortifères en ville, les pluies diluviennes, les crues torrentielles, les coulées de boue…), la nécessité vitale d’un air sain, la sauvegarde de la biodiversité, le respect de l’arbre – désormais menacé dans sa survie – constituent un tout et autant d’objectifs à ériger en priorités sur tout le territoire… et à concrétiser d’urgence.

C'est possible sur l’Ile Seguin en implantant, dans une partie de son sous-sol, le premier Centre mondial de revitalisation de la Planète et, à sa surface, enfouis dans sa végétation, ses petits ateliers d’éducation au développement soutenable.

Tel pourrait être le Grand projet présidentiel* de l’actuel quinquennat. Aujourd’hui, au terme de l’enquête publique assortie d’un avis étonnamment favorable du commissaire enquêteur, le préfet des Hauts-de-Seine a le pouvoir de refuser l’autorisation environnementale !

Tel est le verrou à actionner pour préserver à la fois la santé publique et l’environnement grâce au respect de l’Ile Seguin et de ses abords. Les services rendus par les écosystèmes sont sans prix ! La France sera-t-elle capable de le prouver par l’exemple en verdissant neuf hectares de pleine terre sur une île emblématique des Hauts-de-Seine ?

Les 52 000 signataires de la pétition « Créez une île verte à Paris ! » en sont déjà convaincus : Rejoignez-les ! cliquez pour signer  

Collectif « Vue sur l’Ile Seguin » (Boulogne-Billancourt et Meudon) 

co signé par l'Association Nationale ARBRES

 

*Article de presse du 25 aout 2020 : lire la suite revue politique et parlementaire

Eté 2020 . Ile verte : Alerte Rouge !

 

Si vous n'avez pas la possibilité ou le temps de consulter les volumineux dossiers de ces enquêtes et de rédiger une observation, le Collectif vous propose de faire vôtre tout ou partie des trois observations suggérées ci-dessous, puis de coller le texte sélectionné dans la rubrique " Déposez une observation" de l'enquête publique sélectionnée.

Vous pouvez formuler vos observations par voie électronique dès aujourd'hui : 

Enquête publique renouvellement autorisation environnementale  n°1

https://www.boulognebillancourt.com/ma-ville/urbanisme-et-grands-projets/enquetes-publiques

cliquez sur le pave " Enquête publique DAEU - Loi sur l'eau, puis consulter l'arrété..... et le site dédié,  ensuite sur l'ensemble du dossier, pour finir  en haut " déposer une observation" 

n°1 : copier-coller pour l'enquête publique environnementale n°1 : Z.A.C Seguin-Rives de Seine, aux quatres tours invisibles, relative à la qualité de l'étude d'impact, et à l'absence d'échos donné par la commune aux avis et attentes de la mission régionale d'autorité environnementale (Mrae)

Sur la forme: " Je souhaite que la présente enquête publique soit suspendue puis reprise après l'été en s'adressant aux habitants de toutes les communes de Grand Paris Seine Ouest au lieu des habitants de Boulogne-Billancourt et de Meudon"

Quant au fond : " Je souhaite que le rapport sur l'enquête publique fasse bien apparaître le caractère insuffisant de l'étude d'impact en raison notamment, du contraste entre les bouleversements induits par les projets de construction présentés, et le flou entretenu sur nombre de dispositions essentielles des projets ( abandon irrémédiable d'un îlot de fraîcheur unique en Ile de France, absence de respect des sites et monuments protégés, visuels ne laissant deviner que des constructions transparentes au delà du dixième étage, non insertion des constructions dans le paysage...) Ces lacunes majeures ont été dénoncées dans les avis successifs de la mission régionale d'autorité environnementale ( Mrae) mais, en réponse, la commune de Boulogne-Billancourt n'a jamais vraiment approfondi les motivations des choix effectués par elle, ni leur adéquation avec le site, les changements climatiques en cours,les besoins des habitants.

" Je souhaite que le commissaire enquêteur recommande au préfet de ne pas accorder l'autorisation environnementale requise."

(copier-coller l'une ou l'autre de ces prises de position ou les deux ensemble dans l'espace réservé à vos observations dans l'enquête n°1)

Enquête publique îlot D5, quartier du Trapèze n°2

https://www.boulognebillancourt.com/ma-ville/urbanisme-et-grands-projets/enquetes-publiques/enquete-publique-sur-lilot-d5-au-coeur-du-quartier-du-trapeze  

accès au dépôt d'une observation : cliquer sur : "retrouvez-les en cliquant ici"

n°2 : Copier-coller pour l'enquête publique n°2 : îlot D5, quartier du Trapèze, aux trois tours ( 60729m2 de bureaux, de commerces et d'habitations)

Sur la forme : " Je souhaite que la présente enquête publique soit suspendue puis reprise après l'été en s'adressant aux habitants de toutes les communes de Grand Paris Seine Ouest au lieu des seuls habitants de Boulogne-Billancurt."

Quant au fond : " Je souhaite que, à partir des leçons tirées de l'actuelle pandémie, les deux tours de bureaux, d'une vingtaine d'étages, envisagées sur l'îlot D5 soient remplacées par des immeubles d'habitation, ne dépassant pas dix étages et adaptés au télétravail, c'est-à-dire incluant une pièce en plus - dont la location ou l'achat seraient subventionnés par l'employeur - permettant de concilier vie familiale et vie professionnelle tout en décongestionnant les transports."

(copier-coller l'une ou l'autre de ces prises de position, ou les deux ensemble, dans l'espace réservé à vos observations dans l'enquête publique n°2)

Enquête publique partie centrale de l'Ile Seguin n°3

https://www.boulognebillancourt.com/ma-ville/urbanisme-et-grands-projets/enquetes-publiques/enquete-publique-communale-unique-sur-la-partie-centrale-de-lile-seguin

n°3  : Copier-coller pour l'enquête publique n°3 : partie centrale de l'Ile Seguin, aux trois tours (une debout et deux couchées) de 123 000 m2 de bureaux et de 6500 m2 de commerces : renonciation à l'îlot de fraicheur constitué par l'île et le fleuve

Sur la forme : " Je souhaite que la présente enquête publique soit suspendue puis reprise après l'été en s'adressant aux habitants de toutes les communes de Grand Paris Seine Ouest au lieu des seuls habitants de Boulogne-Billancourt."

Quant au fond : " Je souhaite que, au-delà de la Seine musicale, toute l'Ile Seguin soit aménagée en île verte conformément au projet alternatif du Collectif Vue sur l'Ile Seguin. A titre subsidiaire, je souhaite, en raison de la nécessité de s'intégrer dans le site exceptionnel protégé à plusieurs titres, qu'aucun bâtiment ne dépasse huit étages sur l'île."

(copier-coller l'une ou l'autre de ces prises de position, ou les deux ensemble, dans l'espace réservé à vos observations dans l'enquête n°3)